• Taille du texte
  • Contraste

Acteur volontaire de sa propre transformation

Soucieux de ses propres impacts sociaux et environnementaux, et conscient de son devoir d'exemplarité, le Groupe Crédit Agricole SA mesure depuis de nombreuses années son empreinte environnementale directe et met continuellement en place des plan d'actions destinés à la réduire, ainsi que des actions de compensation carbone pour les émissions irréductibles.
Conscient également de l'enjeu majeur que constituent les impacts liés à ses investissements et financements, le Groupe est l'une des seules banques à prendre la mesure de son empreinte carbone indirecte, malgré l'absence de méthodologie standardisée, et ce depuis près de 10 ans.

Illustration page RSE du groupe Crédit Agricole - Acteur volontaire de sa propre transformation

Une entreprise acteur volontaire de sa propre transformation

Le Groupe a également un devoir d'exemplarité concernant ses impacts sociaux et environnementaux directs. Dans le domaine social, le Groupe s'attache à responsabiliser ses collaborateurs à tenir compte de ses parties prenantes externes en veillant à l'éthique de ses pratiques et au respect des droits humains.

 

 

La maîtrise ou diminution des impacts directs du Groupe s'exprime notamment au travers de :

  • sa politique d'achats responsable, mise en oeuvre au sein du Groupe depuis de nombreuses années. Elle vise à répondre aux attentes de ses fournisseurs mais aussi à prévenir tous risques relatifs aux droits humains, au travail des enfants ou encore aux impacts environnementaux susceptibles de survenir tout au long de sa chaîne de valeur. La politique d'achat responsables est intégrée au plan de vigilance;
  • sa politique de maîtrise de son empreinte environnementale directe dont les principaux objectifs, compte tenu de son activité tertiaire, consiste à réduire sa consommation d'énergies et à valoriser l'économie circulaire.

 

 

Achats responsables

Les équipes Achats jouent un rôle essentiel d'accompagnement des parties prenantes, notamment des fournisseurs et des métiers. Elles contribuent à la prise en compte des enjeux sociaux et environnementaux dans nos organisations. À titre d'exemple, l'emploi dans les territoires l'insertion des personnes éloignées de l'emploi, la diversité, la réduction des consommations énergétiques, l'achat de produits éco-conçus sont des sujets suivis, au jour le jour, par le Groupe à travers son ambitieuse politique d'Achats Responsables. Les équipes Achats ont également une responsabilité forte auprès de leurs fournisseurs puisqu'elles sont vectrices d'innovation et des meilleures pratiques du marché.

Les équipes Achats contribuent au Plan stratégique du Groupe “Ambitions 2022” en déclinant sur leur ligne métier le projet d'entreprise et en y associant ses parties prenantes, fournisseurs comme prescripteurs internes, afin de réaliser des Achats Responsables, c‘est-à-dire, conscient des impacts générés par leurs achats, qu'ils soient économiques, environnementaux ou sociaux. Le Groupe Crédit Agricole s'est ainsi doté d'une politique d'Achats Responsables, afin de répondre aux grands enjeux de demain sur ses territoires et contribuer à la performance globale de l'entreprise. Elle s'intègre également dans la Charte éthique du Groupe. Cette politique a été co-construite avec les entités du Groupe et les Caisses régionales. Chaque Directeur général d'entité du Groupe s'est engagé sur son périmètre en signant cette politique. La politique d'Achats Responsables s'adresse à l'ensemble des collaborateurs, acteurs dans le processus achats et à nos fournisseurs.

 

 

La politique d'Achats Responsables se décline par un plan d'actions qui s'inscrit directement dans les trois Projets des Ambitions 2022 :

 

Projet Clients / Fournisseurs

assurer un comportement responsable dans la relation fournisseurs

Projet Humain

Une ligne métier achats qui se transforme et qui développe ses équipes

Projet Sociétal

intégrer les aspects environnementaux et sociétaux dans les achats

Empreinte environnementale

En termes d'organisation, la Responsable RSE de la Direction des achats Groupe de Crédit Agricole S.A. anime les Achats Responsables et le Label “Relations Fournisseur et Achats Responsables” auprès des Directeurs de pôles achats et des correspondants RSE au sein des entités. Un séminaire a lieu chaque année avec les managers achats de la ligne métier issus de toutes les entités afin de construire le plan d'action RSE. Le Comité de direction achats qui pilote la performance RSE des fournisseurs passe en revue trimestriellement les questions RSE liées au label et au devoir de vigilance. Un tableau de bord sur les principaux indicateurs RSE achats commun à toutes les entités du Groupe (dont les Caisses régionales) a été validé par le Comité de direction achat Groupe Crédit Agricole et sera déployé en 2020.

 

  
Les relations responsables et durables avec nos fournisseurs constituent une action forte de notre politique Achats Responsables et s'appuie sur les principes suivants :

  • renforcer la connaissance réciproque entreprises/fournisseurs et développer une culture d'écoute ;
  • s'assurer de l'équité financière envers nos fournisseurs ;
  • contribuer au développement du territoire.

La Charte achats responsables rassemblant les principaux engagements de Crédit Agricole S.A. en matière d'achats responsables a été revue en 2017, elle est jointe à tous les contrats fournisseurs. Elle repose sur des engagements réciproques fondés sur les principes fondamentaux du Pacte mondial des Nations Unies. Une clause sur le respect des droits humains, protection de l'environnement et lutte contre la corruption est venue enrichir les contrats depuis 2018.

 

 

Empreinte environnementale directe

Outre le dérèglement climatique, notre planète est soumise à de multiples dégradations liées aux activités humaines : surexploitation des ressources naturelles, à commencer par l'eau et le renchérissement des coûts d'accès à l'eau potable, pollutions de l'air, de l'eau et des terres liées aux transports, aux activités industrielles et agricoles, imperméabilisation des sols, chute de la biodiversité avec pour conséquences le bouleversement de nos écosystèmes et les risques sur la sécurité alimentaire. Notre économie et nos modes de consommation génèrent des déchets en abondance et dans ce domaine, l'accumulation de plastique, notamment dans les océans, est particulièrement préoccupant.

Nos modèles de production doivent passer du “jetable” et de l'obsolescence programmée à l'écoconception et à une économie de biens plus durables. C'est tout le sens des choix réalisés sur les sites d'implantation du Groupe et des campagnes d'éco-gestes menées régulièrement au sein des entités du Groupe. Dans une logique d'amélioration continue et au-delà de la maîtrise de son empreinte carbone directe, le Groupe Crédit Agricole poursuit sa politique de réduction de ses impacts environnementaux directs, ceux liés à son fonctionnement ainsi qu'à la production des produits qu'il fabrique ou fait fabriquer, tels que les moyens de paiement matériels (chèques et cartes bancaires en particulier).

 

 

Maîtrise de l'empreinte carbone directe et indirecte

Après la mise en oeuvre de plusieurs actions telles que le recours à une électricité 100 % d'origine renouvelable pour l'ensemble de ses sites français, de Crédit Agricole S.A. s'est engagé à réduire de 15 % ses émissions de gaz à effet de serre (GES), incluant l'énergie (au regard des mètres carrés) et les transports (au regard des ETP) sur la période 2016-2020. Pour ce faire, chaque entité du Groupe a mis en place des plans d'actions afin de diminuer les consommations d'énergie de ses bâtiments, de ses data centers, ainsi que l'empreinte carbone des déplacements de ses collaborateurs. Ces plans d'actions ont porté leurs fruits puisque les émissions de GES du scope 1 et du scope 2 ont respectivement diminué de 7 % et 5 % entre 2018 et 2019.

 

Depuis 2007, les consommations d'énergie sont suivies au sein de l'ensemble des entités de Agricole S.A. en France et à l'international.

Les plans d'actions sont mis en place au sein du Groupe (tels que les écogestes) afin de réduire ces consommations d'énergie.

Pour zoomer, cliquez sur l'image

 

 

Le Groupe mesure chaque année ses émissions dues aux déplacements professionnels afin de surveiller leur évolution.

Les indicateurs portent sur les déplacements professionnels en train et en avion.

Pour zoomer, cliquez sur l'image

 

En outre, sur la partie du Scope 3 liée aux émissions de GES émanant des financements et investissements réalisés par le Crédit Agricole, le Groupe met en œuvre depuis 2011, une méthodologie de quantification des émissions de Gaz à effet de serre (GES) dites financées par un établissement financier, développée à sa demande par la chaire Finance et Développement durable de Paris-Dauphine et de l'École polytechnique. Cette méthodologie innovante dénommée P9XCA est préconisée depuis 2014 pour les banques de financement et d'investissement par le guide sectoriel pour le secteur financier “Réalisation d'un bilan des émissions de gaz à effet de serre” publié par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, l'Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises et l'association Bilan Carbone.

Elle permet au Groupe d'estimer, sans comptage multiple, l'ordre de grandeur des émissions financées et de déterminer une cartographie sectorielle et géographique de celles-ci. Les émissions de gaz à effet de serre sont affectées aux acteurs économiques selon leur capacité (et leur intérêt économique) à les réduire selon une affectation qualifiée “par enjeu” par opposition à l'allocation usuelle “par scope”. Les émissions estimées liées aux investissements et aux financements du Groupe (scope 3) ont augmenté de façon significative depuis le précédent calcul (datant de 2018). Cette augmentation est principalement due à la croissance soutenue des encours d'investissement et de financement du Groupe de l'ordre de 10 %, notamment dans les secteurs industriels, mais certains ajustements méthodologiques ont aussi été réalisés en 2018 parallèlement à la révision des facteurs d'émission.

A ce jour, le Crédit Agricole est l'une des rares banques au monde à estimer ainsi l'empreinte carbone liée non seulement à ses opérations directes, mais aussi à ses activités de financement et d'investissement.

 

Notre démarche Compensation Carbone : les Fonds Carbone de Livelihoods

Par ailleurs, le groupe Crédit Agricole investit, depuis son lancement en 2011, dans le Fonds Carbone Livelihoods, qui cherche à améliorer les conditions de vie des populations rurales des pays en développement grâce à la finance carbone. Le Fonds Carbone Livelihoods est un fonds d'investissement à impact qui finance des projets d'agroforesterie, d'énergie rurale et de restauration des écosystèmes naturels (notamment des mangroves). Avec un total de 45 millions d'investissement, le Fonds Carbone Livelihoods, soutient neuf projets à grande échelle, en Afrique, Asie et Amérique latine. Ces projets permettent de générer des crédits carbone à haute valeur sociale et environnementale : au-delà de réduire l'empreinte carbone de ses investisseurs privés, le Fonds Carbone Livelihoods génère des impacts sociaux, économiques et environnementaux tangibles pour les populations locales et les écosystèmes naturels.

Ainsi en 2019, le Groupe a compensé 73 005 tonnes de CO2 (émissions liées à l'énergie et aux transports sur le périmètre Crédit Agricole S.A. UES, Amundi et Crédit Agricole CIB).

 

 
La méthodologie des fonds carbone de Livelihoods est composée de six grands principes :

 

1/ Réduction du CO2

Tous les investisseurs et entreprises partenaires de Livelihoods doivent avoir une politique ambitieuse de réduction des émissions de C02. La compensation carbone n'intervient qu'après cette réduction.

2/ Impact

Tous les projets de Livelihoods ont un impact positif, qu'il soit environnemental ou social, pour les pays et les territoires et participent à la lutte contre le réchauffement climatique.

3/ Projets à grande échelle

Les fonds de Livelihoods proposent un financement initial aux ONG qui souhaitent mettre en oeuvre des projets à grande échelle.

4/ Maîtrise du risque

Livelihoods n'est pas une organisation commerciale et n'achète pas de crédits carbone pour les revendre directement aux entreprises. C'est un fonds commun de placement créé par des entreprises qui investissent dans des actions à risque et obtiennent des crédits carbone

5/ Projets de long terme

Les fonds Livelihoods sont un véhicule d'investissement de long terme. Les contrats sont établis à partir de projets échelonnés sur 10 ou 20 ans.

6/ Bénéficiaires directs

La valeur créée par les Fonds de Livelihoods impacte uniquement les territoires. Livelihoods ne possède ni terres, ni arbres, ni récolte.

Lire notre Déclaration de Performance Extra-Financière (DPEF)

Actuellement sur le site