• Taille du texte
  • Contraste

Finance inclusive

Le contexte de tensions sociales s’intensifie partout dans le monde et le Groupe Crédit Agricole SA croit en une finance inclusive à un impact socialement responsable, permettant un développement économique pour tous et pour les territoires.

Illustration page RSE du groupe Crédit Agricole - Finance inclusive

Engagé pour promouvoir un développement économique mieux partagé

L'année 2019 a été marquée, partout dans le monde, par la multiplication des mouvements citoyens revendiquant le droit de vivre dignement et dénonçant les inégalités sociales. Ces mobilisations témoignent de l'extrême fragilité de la cohésion sociale face à des États et des modèles économiques qui ne parviennent plus à distribuer équitablement les fruits de la croissance. Le constat est sans appel : le taux de pauvreté a grimpé de 0,2 point à 14,3 % en 2018, en France, d'après l'Insee.
Le Crédit Agricole est engagé, de longue date, dans la lutte contre la pauvreté et s'appuie sur son ancrage territorial, notamment au travers de ses 8200 agences en France et 2100 à l'étranger, pour promouvoir un développement économique mieux partagé. Cette ambition d'inclusion sociale, financière et numérique vise à réduire les risques de fracture sociale au sein et entre les territoires.

 

Elle se décline autour de 3 engagements :

 

1/ Permettre un développement économique pour tous,

qui suppose à la fois, pour la clientèle de particuliers, des offres accessibles en termes de tarif et une vigilance particulière à l'égard des personnes les plus fragilisées économiquement. Il s'agit également de soutenir la création et le développement d'entreprises, notamment les TPE et PME sur l'ensemble des territoires

2/ Développer les financements à impact social,

à l'international et au travers du microcrédit ou par la création de fonds d'investissements ou produits financiers à impact social

3/ Maintenir le lien sociétal dans les territoires,

par un soutien direct aux associations locales, parce qu’elles contribuent à la cohésion du tissu économique et social

Engagé auprès de tous

L'engagement du Groupe pour le développement économique de tous les acteurs sur les territoires, sans discrimination de revenu ou en termes de condition sociale, se décline auprès des deux catégories de clientèles : les particuliers d'une part, les entreprises (notamment TPE, PME, micro-entrepreneurs ou agriculteurs) constitutives du tissu économique d'autre part.

 

 

Engagé auprès des particuliers

 

La politique du Groupe a pour double objectif de permettre, à toutes et à tous :

  • l'accès à des services bancaires et assurantiels, indispensable à toute activité sociale ou professionnelle
  • tout en protégeant les personnes les plus fragiles financièrement, notamment vis-à-vis du surendettement

 

Cette politique est déclinée dans les différents métiers du Groupe :

Crédit Agricole Consumer Finance, en tant qu'acteur majeur du crédit à la consommation, a une responsabilité particulière dans la prévention et le traitement du surendettement. Présente dans les commissions de surendettement de la Banque de France, l'entreprise a créé dès 2013 une agence d'accompagnement client, dont la mission est la prise en charge des clients présentant des signaux ou critères de fragilité, et identifiés “à risque de surendettement”. Cette agence analyse et évalue leur situation financière, ainsi que les perspectives d'évolution, recherche et propose aux clients des solutions adaptées, en partenariat avec différents acteurs externes (notamment les Points Passerelle des Caisses régionales) et assure un suivi.

 

Au sein des Caisses régionales, de LCL et des Banques de Proximité à l'Internationale (BPI), les moyens mis en oeuvre portent sur :

  • Le développement d'offres d'entrée de gamme, à l'instar d'EKO by CA, de LCL Essentiel ;
  • L'accès au micro-crédit personnel, permettant aux personnes en situation d'exclusion de crédit de bénéficier d'un service bancaire tout en maîtrisant leur budget (des partenariats ont notamment été noués entre l'ADIE et les Caisses régionales) ;
  • Le suivi et l'accompagnement personnalisé des clients en situation de fragilité, que cette situation soit conjoncturelle (suite à un accident de la vie) ou structurelle (cellule nationale LCL Parenthèse, dispositif Points Passerelle des Caisses régionales) ;
  • Des plans d'éducation, de sensibilisation à la gestion budgétaire, auprès des plus jeunes notamment, pouvant se traduire par l'organisation d'ateliers ou de stages dans les écoles, les universités ou encore les réseaux d'aide sociale ou d'emploi au service des jeunes (missions locales, associations d'insertion, etc.).

 

 

Engagé auprès des acteurs économiques

 

La politique de soutien à la création et au développement de l'entrepreneuriat se décline principalement sous 2 formes :

  • Le financement direct par l'apport en capital (fonds d'investissements) ou l'octroi de crédit, en partenariat avec des associations nationales ou locales ;
  • La mise en réseau des entrepreneurs par la création d'écosystèmes économiques ou encore l'organisation d'événements.

Les entreprises du secteur de l'Économie Sociale et Solidaire (ESS) ont pour mission de répondre à certains défis sociaux comme l'insertion sociale, le logement, la santé, l'aide à l'enfance ou aux personnes âgées. Face aux contraintes budgétaires des Etats ou des collectivités locales qui en sont les principaux financeurs, ces entreprises ont également besoin de fonds privés pour pouvoir se développer. Parallèlement, de nouvelles formes d'entreprises privées émergent avec un objet social ou environnemental revendiqué (c'est le cas pour de nombreuses start-ups).

Le groupe Crédit Agricole ambitionne de contribuer à la création ou au développement de ces nouvelles entreprises en proposant aux investisseurs institutionnels, comme aux particuliers, des produits de placement à impact social ou environnemental. Cette ambition se décline dans toutes les activités du Groupe : gestion d'actifs, assurances (produits d'assurance-vie notamment), arrangement fonds d'investissements. Elle se traduit également dans le financement direct de projets à impact social par les Fondations existantes au sein du groupe, en particulier la Fondation Grameen Crédit Agricole.

 

 

Le Groupe a ainsi formalisé, dans son plan stratégique « Ambitions 2022 », quatre objectifs ambitieux :

 

1/ Pour Amundi :

doubler l'investissement dans l'ESS, pour atteindre 500 m€

2/ Pour CAA

Pour Crédit Agricole Assurances : accélérer la promotion de son contrat d'assurance vie « Contrat solidaire »

3/ Pour Crédit Agricole CIB

renforcer son leadership dans l'arrangement de social bonds

4/ Pour les caisses régionales

créer un dispositif d'accompagnement des start-ups à impact social au sein des Villages by CA

5/ Par la Fondation Grameen Crédit Agricole

Un 5ème objectif complémentaire, est d'intervenir en faveur du développement économique des zones rurales des pays émergents à hauteur de 200 millions d'euros d’ici 2022.

Première banque française des associations

le Crédit Agricole est aussi leur partenaire, sponsor et mécène. Il a alloué, en 2019, 47 millions d’euros à des milliers de projets locaux et nationaux principalement orientés vers l’inclusion, la culture et plus récemment la protection de l’environnement.

Concours financier du Groupe

Outre son concours financier sous formes de subventions, dotations, bourses, abondements, etc., les entités du groupe Crédit Agricole apportent des dons en nature, du mécénat de compétences, de la mise à disposition de locaux et de moyens humains, en régions sur l'ensemble du territoire mais également à l'international et notamment en Italie. En France, deux Fondations permettent d'amplifier l'engagement des Caisses régionales par un abondement des projets soutenus en régions.

 

Actuellement sur le site