• Taille du texte
  • Contraste

Finance Climat

Notre engagement : faire de la finance verte l’une des clés de croissance du Groupe

 


Notre Stratégie Climat

 

Leader mondial en matière de green bonds, pionnier de la finance climat depuis près de 10 ans (estimation de l’empreinte carbone de notre portefeuille de financement dès 2011, mise en place de politiques sectorielles incluant le refus de l’offshore arctique dès 2012 et en 2015, fin des financements de projet de mines et de centrales de charbon en 2015 et 2016), le Crédit Agricole est convaincu de l’urgence à décarboner l’économie tout en préservant la création de valeur.

‘‘

Le projet sociétal, ou l'engagement fort vis–à-vis de la société, permet l'engagement de faire de la finance verte une clé majeure de notre croissance, pour agir en faveur de la transition énergétique.

Dominique Lefebvre, Philippe Brassac et Raphaël Appert Président de Crédit Agricole SA, Président de la FNCA - Directeur général de Crédit Agricole S.A. - Premier Vice-Président de la FNCA, Vice- Président de Crédit Agricole S.A

 

Lire l'intégralité de " L'intégralité du message de Dominique Lefebvre, Philippe Brassac et Raphaël Appert aux collaborateurs ".

 

Un engagement de longue date

Cliquez sur l'image pour zoomer

 

Une stratégie climat Groupe adoptée en juin 2019

Afin de renforcer son action et ses engagements en faveur de la transition énergétique, le Crédit Agricole adopte une stratégie climat Groupe, alignée sur l'Accord de Paris, qui sera déclinée par l'ensemble de ses entités. Au travers de cette stratégie, le Groupe a l'ambition de faire de la finance verte l'un de ses leviers de croissance.

Une Stratégie Climat déclinée en 3 axes : 

Une gouvernance et des règles innovantes pour mettre en œuvre la stratégie climat :

  • Mise en place d’une gouvernance innovante basée sur une expertise scientifique et une appréciation opérationnelle.
  • Certification de la mise en œuvre de la stratégie climat par un organisme tiers indépendant. 
  • Reporting climat publié selon les recommandations de la TCFD en 2020. 

L'intégration des enjeux de la transition énergétique dans la relation client :

  • Une note de transition pour accompagner les entreprises et mesurer leur capacité à adapter leur modèle économique aux défis de la transition énergétique et du réchauffement climatique.
  • Un soutien aux start-ups et PME innovantes en matière environnementale. 
  • Une gamme d'offres vertes pour les entreprises et particuliers. 

La réallocation progressive de nos portefeuilles de financement, d'investissement et des actifs gérés en ligne avec l'Accord de Paris :

  • Renforcement de notre engagement en faveur du financement de la transition énergétique
  • Promotion de politiques d'investissements durables 
  • Planification d'une sortie totale du charbon thermique selon un calendrier en ligne avec l’Accord de Paris

Focus sur le charbon : Planification d’une sortie totale du charbon

  • Réduction progressive de l’exposition de nos portefeuilles au charbon dans un scénario d’une sortie totale à l’horizon : 2030 pour les pays de l’OCDE / 2040 pour la Chine / 2050 pour le reste du monde.
  • Communication de l’exposition charbon de nos portefeuilles annuellement dès fin 2019.
  • Demande, aux entreprises, de communication d’un plan de retrait de leurs actifs charbons (selon le calendrier 2030/2040/2050 en fonction de la localisation de leurs actifs).
  • Arrêt des relations avec les développeurs de nouvelles capacités charbon thermique dès 2019.
  • Pas de développement de relations avec les entreprises donc l’activité charbon dépasse 25% du chiffre d’affaires. Pour les entreprises au-delà et ayant une note de transition dégradée seuls des financements de projets d’EnR seront possibles. 
  • Placement des entreprises hors démarche dans un portefeuille « sous vigilance transition » entrainant une réduction voire un gel de notre accompagnement financier.

Un leadership mondial

Le Crédit Agricole complète son leadership mondial en obligations vertes avec une émission inaugurale d'1 milliard d’euros pour financer ses engagements dans la transition énergétique

Les actifs sur lesquels repose l’émission sont présents au bilan des entités françaises du Groupe qui ont adhéré : les Caisses régionales, CACIB, LCL et UNIFERGIE. Les actifs appartiennent obligatoirement aux secteurs suivants : énergies renouvelables, immobilier vert, efficacité énergétique, transports propres, gestion des déchets et de l’eau, agriculture durable et gestion des forêts. Comme le souligne Philippe Brassac, Directeur général de Crédit Agricole S.A. : « L'économie et la finance peuvent et doivent devenir des alliés puissants pour atteindre l'objectif de neutralité carbone à l'horizon 2050 ainsi que la France l'a fixé dans son Plan Climat. Avec l’émission de ces obligations vertes, nous continuons de progresser dans nos engagements. La taille de cette émission, sa nature et sa granularité en font une opération de référence dans le paysage bancaire. » Cette émission de Crédit Agricole S.A., structurée par Crédit Agricole CIB, crée un cadre pour permettre de refinancer des projets en faveur du climat portés par toutes les entités du groupe Crédit Agricole qui ont adhéré, sur tous nos territoires en France et à l’international.
 
Avec cette première émission de Crédit Agricole S.A. de 1 Md€, le Crédit Agricole s’affirme en responsabilité comme la Banque de la transition énergétique et a l'intention de devenir un émetteur régulier sur ce marché.

 

Pour en savoir plus :

Rapport Intégré 2018/2019Document de Référence 2018

 

Dans la même chaîne thématique