• Text Size
  • Contrast
  • 2008/12/08
  • 3 min
  • 0

Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises Édition 2008

Pour sa deuxième édition, le Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises 2008 a été attribué à Jérôme Rojon, pour sa thèse de doctorat intitulée « L’industrialisation du Bas-Dauphiné : le cas du textile (fin XVIIIe siècle à 1914) » (Université de Lyon 2, sous la direction de Serge Chassagne).

Le prix, organisé en partenariat avec la revue Entreprises et Histoire, est décerné par un jury présidé par Georges Pauget, directeur général de Crédit Agricole S.A., et composé de personnalités de la banque, de l’université et de la recherche, et de la presse. Il vise à stimuler et valoriser les travaux de recherche de haut niveau, inédits, sur l’histoire des entreprises en France, du XIXe au XXIe siècle. Sont concernées aussi bien les études de branche ou de groupes que les monographies, biographies ou histoires de groupes sociaux et histoires de produits. Le prix s’attache à distinguer un travail remarquable par la pertinence et l’originalité de sa problématique, la solidité des sources et de la méthode ainsi que la qualité de l’écriture.

Le prix est doté de 15000 euros, dont la moitié est destinée à faciliter l’édition du travail primé.

Au carrefour de la réflexion sur la formation des territoires industriels, sur les réseaux entrepreneuriaux et sur les formes proprement françaises de l’industrialisation, la thèse de Jérôme Rojon rend compte, avec précision et sur un peu plus d’un siècle, de l’émergence et de l’évolution de l’industrie textile en Isère. L’étude porte une attention particulière aux PME et TPE, parents pauvres de l’histoire des entreprises, et aux questions aux résonances très actuelles de mobilisation des territoires, de sous-traitance, de flexibilité et d’adaptation au marché

Follow info