• Taille du texte
  • Contraste
Les Journées du patrimoine sont l’occasion de rappeler que le Groupe, par l’intermédiaire de la Fondation Pays de France, contribue depuis plus de quarante ans à la restauration et à la mise en valeur de bâtiments historiques. Le Crédit Agricole est cependant lui aussi propriétaire d’un patrimoine bâti conséquent ancré dans l’histoire du pays. En voici quelques exemples.

La maison de Salins-les-Bains, siège de la première Caisse locale de Crédit Agricole

Aujourd’hui premier financeur de l’économie française et dixième banque mondiale, le Crédit Agricole a connu des débuts bien modestes dont témoigne aujourd’hui la maison dans laquelle a été créée la première caisse locale, à Salins-les-Bains. Construite en 1860 par un certain monsieur Besson, maréchal ferrant de son état, c’est là que 25 ans plus tard, Louis Milcent et Alfred Bouvet vont fonder le Crédit Agricole mutuel de l’arrondissement de Poligny. Cette première caisse servira de modèle pour créer des caisses locales sur l’ensemble du territoire.

Un temps propriété de la Caisse régionale du Jura puis vendue à des particuliers, la maison est finalement rachetée le 21 août 2015 par le Crédit Agricole de Franche-Comté qui la rénove et en fait don à la Fondation Maison de Salins. Celle-ci accueille régulièrement des séminaires des entités du Groupe (caisses locales, régionales…) et s’attache à promouvoir le modèle coopératif et à valoriser son histoire (voir : https://collections.maison-salins.fr/s/patrimoine/page/accueil)

Si vous voulez vous replonger aux sources de l’histoire du Groupe, la maison vous ouvrira ses portes ce week-end

En savoir plus

Le siège de la première Caisse locale à Salins-les-Bains, avant et après restauration.

L’immobilier des Caisses régionales : une adaptation permanente

Les premiers sièges des Caisses régionales sont également assez modestes et il faut attendre l’après Seconde Guerre mondiale pour les voir s’installer dans des bâtiments plus spacieux et, surtout, plus modernes pour accueillir les premiers ateliers de mécanographie puis d’informatique.

Visite de la salle de mécanographie lors de l’inauguration du nouveau siège de la Caisse régionale des Bouches-du-Rhône à Arles en 1966

Pour faire face au développement des affaires et à la multiplication des services, beaucoup de Caisses régionales font construire un nouveau siège durant les années 1970. Ces immeubles très modernes, alliages de béton, verre et métal, sont en général situés dans de grands parcs en périphérie des villes. La vague de fusions de Caisses régionales entamée au début des années 1990 ne permet pas à certains sièges de subsister et, une fois encore, le patrimoine immobilier des Caisses régionales doit s’adapter « pour cause de succès ». Aujourd’hui, certains sièges comme ceux des caisses régionales de Centre Est et de Franche-Comté, entament une nouvelle vie.

De gauche à droite : sièges des caisses régionales de la Meuse, de la Nièvre, des Hautes-Pyrénées et de la Sarthe en 1979 (source : archives historiques de Crédit Agricole SA).

Le campus de Saint-Quentin-en-Yvelines, site modèle

Peut-être moins connu au sein du Groupe que le campus Evergreen à Montrouge, celui de Sky Park à Saint-Quentin-en-Yvelines mérite néanmoins qu’on s’y attarde.

Au début des années 1970, le nouveau siège de la Caisse nationale, alors situé boulevard Pasteur, ne suffit déjà plus à héberger tout le personnel et les services commencent à essaimer dans Paris. Le prix du mètre carré augmentant, il devient urgent de trouver une solution. En 1974, la Caisse nationale acquiert donc un terrain à Guyancourt sur la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines. Les travaux du nouveau siège débutent en octobre 1976 et, dès 1978, les 150 premiers collaborateurs intègrent le nouveau site. Les constructions de bâtiments s’enchaînent (Champagne, Aquitaine, Provence…) et de nouvelles constructions avant-gardistes, comme le bâtiment Languedoc, ont encore vu le jour en 2012.

Le site, dès l’origine, est conçu pour être un campus rassemblant un large éventail de services (crèche, salles de sport, médiathèque…) et les équipements informatiques et technologiques les plus avancés pour soutenir l’activité du Groupe. La conception des bâtiments et l’aménagement du parc ont été confiés au cabinet Delb et au paysagiste Daniel Collin, directeur de l’Ecole du paysage de Versailles. L’ensemble a servi de référence à d’autres constructions comme Challenger, le siège de Bouygues, ou encore le siège du ministère de l’Economie et des Finances à Bercy. Le film ci-dessous nous permet de voir sortir de terre ces constructions.

Film CA Construction 1978
/
Film « Le Temps d’une construction », 1978 (prod. : Idenek)

Le patrimoine de LCL sur Linked’In : une opération originale et inspirante

Le Crédit Lyonnais a 158 ans cette année. Désormais connu sous la marque LCL, il bénéficie d’un patrimoine immobilier d’une qualité architecturale exceptionnelle dont les illustrations les plus connues sont le 19 LCL à Paris, sur le boulevard des Italiens, et le 18 LCL à Lyon, rue de la République. Mais nous pourrions également citer Nancy, Nantes, Rouen, Marseille, Rennes… Tous ces sièges, d’allure prestigieuse, témoignent de l’ancrage citadin ancien de la banque.

Depuis un an, le compte Linked’In de Cédric Leauthier vous fait partager l’histoire de ces lieux. Responsable Flux, Produits et Services du réseau Est de LCL, passionné d’histoire et de patrimoine, Cédric Leauthier publie chaque lundi matin un post dans sa série Une semaine, une agence, une archives. Chaque publication est consacrée à l’histoire d’une agence et est illustrée de photographies, cartes postales anciennes et plans transmis par le service des Archives historiques des Crédit Agricole SA. A ce jour, quarante-cinq lieux sont présentés aux côtés de posts sur Henri Germain et la place des femmes dans la banque. Et il y a même un index classé par régions et thématiques pour s’y retrouver ! 

À découvrir ici !

Très suivi, le compte cumule déjà 512 000 vues et 8 000 likes. Parallèlement à cette expérience, les agences de Nantes, Orléans et Rennes ont décidé d’en reprendre des éléments pour leur page Facebook. Il s’agit là d’une expérience originale de promotion du patrimoine bancaire que nous vous invitons à suivre.

L’espace limité d’un article ne permet bien évidemment pas d’aborder la totalité d’un sujet aussi vaste que l’histoire du patrimoine immobilier du Groupe Crédit Agricole. On remarquera néanmoins que tous les styles se côtoient, des agences cathédrales majestueuses de LCL aux sièges sociaux d’allure très modernes des Caisses régionales en passant par les agences rurales et les tours des centres d’affaires internationaux. Et tout a commencé dans une petite maison à Salins-les-Bains…