• Taille du texte
  • Contraste
Le Crédit Agricole Aquitaine mobilise ses salariés et administrateurs autour d’une journée consacrée à l’engagement sociétal, le mercredi 9 juin.

Une journée au service de l’intérêt général et de l’environnement 

86 % des salariés déclarent vouloir s’investir davantage dans les démarches RSE de leur entreprise [1] et 82 % de la génération Y se disent prêts à choisir leur entreprise en fonction de son engagement sociétal [2]. Ces chiffres montrent que le sentiment d’être utile à la société et de contribuer concrètement à un intérêt collectif sont aujourd’hui des vecteurs clés d’engagement des collaborateurs. 

En lançant sa Journée d’engagement sociétal, le Crédit Agricole Aquitaine offre à ses collaborateurs et administrateurs l’opportunité de s’investir pour une cause citoyenne : agir en faveur de l’environnement au plus près de ses territoires, et les sensibiliser au tri et recyclage des déchets.

Lac du Saut du loup en Lot-et-Garonne, lac de Parentis dans les Landes, dunes de Montalivet ou encore berges de Bacalan à Bordeaux…  Près de 100 missions seront organisées sur le territoire de la Caisse régionale (Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, 4 cantons du Gers). Plus de 1 600 salariés et administrateurs enthousiastes sont mobilisés pour ce rendez-vous, en initiative directe ou avec des associations et partenaires locaux.

Cette Journée prolonge et concrétise la démarche RSE du Crédit Agricole Aquitaine, en cohérence avec sa raison d’être : Agir chaque jour dans l’intérêt de nos clients et de la société. 

Une démarche engagée en matière de Responsabilité Sociétale d’Entreprise 

Le Crédit Agricole Aquitaine, fidèle aux valeurs coopératives qui le caractérisent, promeut une démarche de Responsabilité Sociétale d’Entreprise visant à agir localement, favorablement et durablement sur les impacts économiques, environnementaux et sociétaux de son activité. Sa politique de responsabilité sociétale est basée sur la conviction que nous sommes intimement liés au développement de son territoire, que son avenir s’enracine ici, aux côtés de tous ceux qui animent la vie de ses villes, communes et cantons.  
Conscients de sa responsabilité environnementale en tant que banque et principal financeur de sa région, il est fortement impliqué dans la transformation de la société vers un monde plus durable. 

Sa politique environnementale se décline au travers de 5  priorités RSE, axées sur le développement durable, mais tout particulièrement, 3 d’entre elles : 
1)    Renforcer l’accompagnement en confiance des clients, en s’adaptant à leurs usages 
2)    Contribuer au développement durable de l’économie locale 
3)    Limiter l'impact sur l’environnement et en maîtriser les risques notamment nouveaux 
 
Les deux premières traduisent son engagement auprès de ses clients particuliers ou professionnels pour les aider dans leur transition environnementale, que ce soit au niveau de l’utilisation des moyens de déplacement, de l’optimisation énergétique de leurs lieux de vie ou professionnels avec ses offres pour les véhicules verts, la rénovation des bâtiments ou des moyens d’éclairage ou de chauffage, ou l’accompagnement de leurs pratiques agricoles responsables au travers de son offre agro écologique, unique en France.  
En souscrivant certains produits d’assurance, les clients participent aussi à la plantation d’arbres. Plus de 10 000 arbres ont ainsi été replantés en 2020. 
 
La troisième est un engagement personnel de la Caisse régionale, qui agit à la fois dans la limitation de ses déchets (en réduisant ses consommations notamment le papier, le plastique, les triant et les recyclant avec des fournisseurs comme Elise ou Soulard) mais aussi sur la réduction de ses émissions de Gaz à effet de serre avec l’engagement pris en 2020 de s’aligner sur l’accord Climat de Paris.  
La Caisse régionale a notamment validé cette année une politique climat, visant à réduire de 30 % ses émissions par rapport à 2018, au format Scope 3. Elle a un objectif de neutralité carbone en 2050. Son projet d’entreprise présente un volet dédié à la réduction de son empreinte carbone et elle y travaille tous les jours.

  1. Selon une étude réalisée par Viavoice pour Mindded
  2. Selon une étude réalisée par Deloitte France et Ekodev