• Taille du texte
  • Contraste
  • 20.02.2013
  • 3 min
  • 0

Résultats du 4e trimestre et de l'année 2012

Le Crédit Agricole tourne une page et se met en ordre de marche pour délivrer une performance durable

Réduction des risques et adaptation rapide au nouvel environnement

  • sortie de la Grèce
  • réduction des besoins de liquidité et des emplois pondérés grâce au plan d’adaptation réalisé au-delà des objectifs
  • recentrage des activités d'Europe du sud
  • renforcement de l'efficacité opérationnelle

Un résultat publié traduisant les impacts comptables d'opérations exceptionnelles et une modification de la fiscalité de la cession d'Emporiki

Un résultat normalisé illustrant une bonne résistance des métiers à un environnement difficile

Renforcement de la solvabilité du Groupe : ratio CET1 Bâle 3 fully loaded à 9,3 %(1) au 31/12/2012 et objectif confirmé > 10 % fin décembre 2013

              

Crédit Agricole S.A.

Solidité de la banque de proximité et des métiers qui lui sont liés

RNPG publié : - 3 982 millions d’euros au T4-12 et - 6 471 millions d’euros en 2012
RNPG normalisé : + 548 millions d’euros1 au T4-12 et + 3 009 millions1 en 2012
Ratio Tier 1 : 11,7 % dont Core Tier 1 : 9,7 % (2) (+110 pb / Déc 11)

              

Groupe Crédit Agricole*

De bonnes performances pour les Caisses régionales
Forte amélioration des ratios de solvabilité du Groupe

RNPG 2012 : - 3 808 millions d’euros, dont RNPG des Caisses régionales : + 3 538 millions d’euros
Ratio Core Tier 1 : 11,8 % (1) (+160 pb / Déc 11)

* Crédit Agricole S.A. et Caisses régionales à 100 %
(1) Avant : réévaluation de la dette, Emporiki, Cheuvreux, plan d’adaptation, dépréciation d’écart d’acquisition, dépréciation de titres, exit tax assurances
(2) Pro forma de la déconsolidation d’Emporiki

Télécharger le communiqué de presse

Dans la même chaîne thématique