• Taille du texte
  • Contraste
  • 16.05.2013
  • 3 min
  • 0

Amundi affirme son rôle d’actionnaire responsable dans la gouvernance d’entreprise

Acteur majeur de la gestion d’actifs, Amundi assume pleinement son rôle d’actionnaire. Sa conviction est que la performance financière des entreprises s’évalue sur le  long-terme et doit être associée à une gouvernance exemplaire et à une forte responsabilité sociétale et environnementale. Ainsi, son rapport 2012 sur l’exercice de droits de vote, récemment publié, illustre la force de cet engagement notamment au travers du renforcement continu du dialogue actionnarial.
 
Depuis près de 10 ans, Amundi a développé un processus formalisé, combinant exercice de droits de vote et dialogue actionnarial, qui vise à améliorer les pratiques des sociétés dans le but de défendre les intérêts de ses clients. Pour Romain Boscher, Directeur des gestions actions, « Les sociétés de gestion comme Amundi, ont un rôle fondamental à jouer dans le bon fonctionnement de la gouvernance et plus généralement des marchés. »
 
En quelques chiffres, l’exercice de droits de vote d’Amundi en 2012 a porté sur :
-       2 049 assemblées votées (45% Europe, 22% Amérique du Nord, 20% Asie, 13% Autres)
-       23 000 résolutions votées dont 3500 négativement
-       Des dialogues engagés avec 220 sociétés dont 70 sont venues présenter leurs évolutions de gouvernance et leurs projets de résolutions en amont des assemblées
 
Selon Cédric Lavérie, Responsable corporate governance, « Les émetteurs sont de plus en plus attentifs à nos remarques lors du dialogue, d’autant que nous représentons souvent un pourcentage non négligeable de leur capital. Cela se traduit notamment par la diminution de nos taux d’opposition. Mais aussi, dans une quarantaine de cas, nous avons obtenu des améliorations des pratiques des sociétés nous permettant de modifier notre intention de vote.»
 
L’année 2012 a été très orientée sur les questions de rémunération. Le « printemps des actionnaires » a mis en lumière des sociétés dont les pratiques de rémunérations ne se justifiaient pas au regard de leur performance, de leur stratégie financière et extra-financière de long terme. Ainsi 27% des oppositions d’Amundi ont porté sur cette problématique.
 
 
L’autre réflexion, très présente en 2012, a porté sur les évolutions du cadre de la gouvernance d’entreprise notamment sur les conventions réglementées(1) ou sur le Comply or Explain(2). Amundi a été très active sur ces sujets en répondant aux consultations publiques lancées par les autorités françaises et européennes et en intervenant dans de nombreux forums de discussion réunissant  différentes partie-prenantes. Ces travaux influenceront sa politique de vote 2013.
 
1. Mise en place de procédures de contrôle et/ou d’autorisation afin de prévenir les conflits d’intérêt dans le cadre de conventions passées entre une société et une personne ayant une "influence notable" sur celle-ci.
2. Obligation pour les sociétés cotées de déclarer chaque année, dans leur rapport de gouvernance, dans quelle mesure elles appliquent les principes de bonne conduite contenus dans le code AFEP-MEDEF et de se justifier quand elles n’entendent pas les appliquer.

A propos d'Amundi

Amundi se classe 2ème acteur européen(1) et 9ème mondial(1) de l’industrie de l’asset management avec près de 750 milliards d’euros d’actifs sous gestion(2). Implantée au cœur des principaux bassins d’investissement dans près de 30 pays, Amundi offre une gamme complète de produits, couvrant toutes les classes d’actifs et les principales devises. Amundi développe ainsi des solutions d’épargne adaptées aux besoins de plus de 100 millions de clients particuliers à travers le monde et construit pour les clients institutionnels des produits sur mesure, performants et innovants, adaptés à leur activité et leur profil de risque. Elle contribue au financement de l’économie en orientant l’épargne au service du développement des entreprises. Amundi est devenue l’asset manager européen de référence, reconnu pour :
-          la performance de ses produits et leur transparence;
-          la qualité de la relation avec ses clients fondée sur une approche de conseil dans une vision long terme;
-          l’efficacité de son organisation et l’engagement de ses équipes au service des clients;
-          l’engagement à prendre en compte les critères de développement durable et d’utilité sociale dans ses politiques d’investissement.
 
 
1. Encours totaux - Source IPE « Top 400 asset managers active in the European marketplace » publié en juin 2012, données à décembre 2011. Classement établi à partir d’un questionnaire rempli par les sociétés de gestion tous encours confondus à fin décembre 2011 (fonds ouverts, fonds dédiés, mandats). Classement retraité d’un double comptage des encours.
 2. Données périmètre Amundi Group au 31 mars 2013

Dans la même chaîne thématique