• Taille du texte
  • Contraste
  • 10.09.2009
  • 3 min
  • 0

Paris, le 10 septembre 2009


Crédit Agricole Private Equity entre au capital d'Elettrostudio Energia, producteur italien d'énergie verte. Cette opération de renforcement de fonds propres a été structurée par Crédit Agricole Private Equity via son FCPR Capenergie pour un montant de 4,5 millions d'euros et par FriulAdria, banque italienne filiale du Crédit Agricole, qui apporte 500 000 euros.

Fondé en 1985 par la famille Ceroni, le groupe Elettrostudio, basé à Mestre, propose une palette de services liés à la production, au transport et à la distribution d'électricité. En 2005, Elettrostudio crée Elettrostudio Energia, filiale dédiée à la production d'énergie verte d'origine éolienne, solaire, biomasse et hydroélectrique. La société a pour objectif l'exploitation de 250 MW d'ici 2013.

Les énergies vertes constituent en effet un enjeu majeur pour l'Italie. Fortement dépendant des énergies fossiles, ce pays doit diversifier son mix énergétique. Ceci explique le développement très soutenu des énergies renouvelables avec une capacité installée à fin 2008 de 3 736 MW en éolien et 120 MWc en solaire photovoltaïque avec des taux de croissance annuels respectifs de 15% et 140%.

Marco Ceroni, Président d'Elettrostudio Energia, déclare : « Nous avons choisi Crédit Agricole Private Equity pour son expertise dans les énergies renouvelables et sa capacité à accompagner les sociétés du secteur tant en France qu'en Italie. Avec ce partenaire, nous allons pouvoir accélérer le développement de nos projets et ainsi atteindre notre objectif de MW installés. »

Serge Savasta, Responsable de l'activité Energies Renouvelables chez Crédit Agricole Private Equity, ajoute : « Nous sommes ravis d'investir pour la première fois dans une société italienne. L'Italie est un marché porteur pour les énergies renouvelables. Nous sommes convaincus qu'Elettrostudio Energia y jouera un rôle significatif à moyen terme. »

Avec cette opération, Capenergie signe son 15ème investissement en seulement trois ans et son premier investissement hors de France. Serge Savasta indique : « Cette opération marque notre ambition d'accompagner les sociétés les plus dynamiques du secteur des énergies vertes, et ce sur une base européenne. »

Dans la même chaîne thématique