• Taille du texte
  • Contraste
  • 06.09.2011
  • 3 min
  • 0

Crédit Agricole Private Equity participe au financement d'Amakem aux côtés d'investisseurs internationaux

Amakem NV a annoncé aujourd’hui qu’elle venait de lever un tour de table de 18 millions d’euros auprès d’un syndicat d’investisseurs internationaux afin de poursuivre le développement de son portefeuille de produits ophtalmologiques et d’amener son produit lead pour le traitement du glaucome, AMA0076, à la preuve de concept clinique. Ce tour de série A mené par Forbion Capital Partners associe Crédit Agricole Private Equity, Vesalius BioCapital ainsi que les investisseurs historiques LRM, PMV et Life Sciences Research Partners.
AMA0076 est un nouvel inhibiteur de kinases Rho (ROCK) destiné au traitement du glaucome, une pathologie endommageant le nerf optique et conduisant à une perte de la vision pouvant aller jusqu’à la cécité. AMA0076 a prouvé, dans le cadre de modèles précliniques, son efficacité dans la réduction de la pression intraoculaire, facteur majeur du glaucome, tout en évitant d’importants effets secondaires tels que l’hyperémie. L’hyperémie, ou syndrome de l’œil rouge, résulte d’un excès de flux sanguin dans les vaisseaux de l’œil ; il s’agit d’un effet secondaire particulièrement gênant pour le patient et d’un facteur limitant les doses pouvant être administrées.
Ce nouvel inhibiteur de kinase a été développé grâce à la plateforme propriétaire d’Amakem qui permet de générer de nouvelles molécules à action localisée. L’objectif est de traiter l’organe cible avec une molécule administrée localement, celle-ci étant inactivée avant d’atteindre d’autres organes ou tissus. En limitant ainsi l’exposition systémique, les effets secondaires sur les organes non-cibles sont réduits. Cette approche peut être appliquée à de nombreuses kinases pour des indications où l’administration locale du traitement est adaptée (œil, poumons, intestins…).
En plus d’AMA0076, Amakem a obtenu des preuves de concept sur d’autres inhibiteurs de ROCK dans des modèles de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) et d’asthme.
Outre ses travaux sur le traitement du glaucome, la société explore le développement de molécules additionnelles, ciblées sur d’autres maladies ophtalmiques. Elle a ainsi conclu plusieurs partenariats, notamment avec le Centre de recherche ophtalmologique de l’Hôpital universitaire de Louvain sur d’autres indications ophtalmiques.
Jack Elands, Directeur général d’Amakem, déclare : « Depuis sa création en 2010, Amakem a progressé sur sa plateforme de développement de molécules à action localisée et a mis au point AMA0076 une molécule candidate très prometteuse pour le traitement de l’une des maladies ophtalmiques les plus répandues. Les traitements du glaucome actuellement disponibles ne sont pas efficaces chez tous les patients et les autres inhibiteurs de ROCK en cours de développement sont limités par leurs effets secondaires, en particulier l’hyperémie. Cette levée de fonds auprès d’investisseurs de renom nous permettra notamment d’accélérer les travaux sur notre produit lead jusqu’à la preuve de concept clinique. »
Christina Takke, Partner chez Forbion Capital Partners, commente : « Amakem est en position pour développer des médicaments novateurs qui auront un impact majeur sur le traitement des maladies ophtalmiques. Nous sommes impressionnés par la rapidité avec laquelle Amakem a construit son portefeuille de produits. »
Emmanuelle Coutanceau, Directeur de participations, Crédit Agricole Private Equity, commente : « Amakem dispose d’une plateforme propriétaire novatrice et pouvant apporter des réponses originales pour le traitement de pathologies nécessitant une action ciblée. Nous sommes ravis de participer à ce tour de table international pour accompagner la prochaine phase de développement d’Amakem. »
Nico Vandervelpen, directeur chez LRM ajoute : « les kinases jouent un rôle clef dans de nombreuses pathologies mais présentent un risque de toxicité. La technologie d’Amakem permet d’adresser ce problème et de générer de nouvelles molécules pour l’administration locale. La société associe qualité scientifique et expérience du management, et nous sommes heureux de les soutenir dans le développement de nouveaux traitements adressant des pathologies majeures. »
Suite à ce tour de financement, Christina Takke (Forbion Capital Partners), Emmanuelle Coutanceau (Crédit Agricole Private Equity) et Gaston Matthyssens (Vesalius BioCapital) siègeront au conseil d’administration d’Amakem.

Dans la même chaîne thématique