• Taille du texte
  • Contraste
  • 24.10.2012
  • 3 min
  • 0

En 2011, le marché de l'équipement de l'habitat s'élève à 52 milliards d'euros en France, en hausse de + 0,7 % par rapport à 2010.

Cette troisième édition de l’HABITATSCOPE, réalisé par l’IPEA en partenariat avec Sofinco, marque de CA Consumer Finance, dresse un bilan des marchés de l’équipement de l’habitat. Il propose une photographie complète du foyer des Français : ameublement, décoration, piscines, rénovation, etc... Cette nouvelle édition s’attache notamment aux nouveaux comportements des consommateurs français, révélés par un sondage réalisé en septembre 2012.

Le marché de l’équipement de l’habitat représente 52 milliards d’euros TTC, en hausse de 0,7 % par rapport à 2010, avec des tendances différentes selon les segments :
-    Le segment du Jardin, soit 15 % du marché de l’habitat, progresse de + 4 % ;
-    Le segment Télévision et Vidéo accuse le plus fort repli cette année: - 9,9 % par rapport à 2010 ; 
-    A l’inverse, les segments les plus porteurs sont ceux du secteur de la Piscine (+ 6,5 %), du Meuble de cuisine (+ 6,0 %), et du Bricolage pour la partie revêtements murs, sol, carrelages (+ 4,4 %).
Les ménages français ont consacré en moyenne 1 840 euros pour les dépenses relatives à leur habitat en 2011
La faible hausse (+ 0,7 %) du marché de l’équipement de l’habitat s’explique notamment par la hausse des dépenses contraintes (dont les loyers) et l’augmentation des prix immobiliers.
Les ménages français ont tendance à acheter utile et pratique. En effet, les meubles pratiques et fonctionnels sont préférés aux meubles « design ». C’est le cas notamment pour la salle de bain ou le salon. De même, les français montrent un intérêt grandissant pour le petit électroménager professionnel, dans l’optique de réaliser des économies en n’ayant plus recours aux services d’un professionnel.
Une population française vieillissante et une taille des ménages qui se réduit : deux leviers de croissance pour le marché de l’aménagement de la maison
Les seniors représenteront plus du tiers de la population dans les années à venir, et présenteront un niveau de vie par personne équivalent à celui des populations les plus jeunes. L’HabitatScope révèle que les logements des ménages Français ne sont pas prêts à accueillir en masse les ménages séniors. Des aménagements et équipements devront donc être réalisés dans les logements des personnes âgées pour les maintenir à domicile et faciliter leur quotidien. Ceux-ci pourraient représenter de 2 500 euros à 8 000 euros TTC par logement.
Autre enseignement de l’HabitatScope : la population française voit également le nombre de personnes par foyer se réduire. Le nombre de logements à équiper est donc en augmentation.
Des comportements de consommation qui s’adaptent à la crise
Depuis le début de l’année 2012, le marché du meuble (dont le taux de report d’achat est de 41 %), apparaît comme plus impacté par la crise par rapport aux marchés de la décoration (taux de report de 32 %) et de l’électroménager-hifi-vidéo (taux de report de 39 %). La crise économique et financière a incité 52 % des ménages à modifier leur comportement d’achat de meubles. En effet, 24 % déclarent avoir désormais recours aux achats d’occasion et 23 % disent acheter des meubles neufs, mais uniquement en période de soldes ou de remises.
Lorsque l’on demande aux français ce que deviennent les équipements anciens de leur logement, on constate que près des trois quarts des meubles (71 %) et objets de décoration achetés (73 %) ne partent jamais au rebut mais sont réemployés soit dans une autre pièce, ou par le biais d’un don à la famille, ou d’une revente.
Perspectives pour 2013
Malgré le contexte morose, pour les douze prochains mois, les intentions d’achats restent globalement bien orientées tout en demeurant inférieures aux achats des douze derniers mois. 53 % des ménages propriétaires interrogés déclarent vouloir investir dans les arts de la table et 46 % dans le petit électroménager dans les douze prochains mois.

Retrouvez également dans l’HabitatScope un focus sur les français et l’énergie.

Dans la même chaîne thématique