• Taille du texte
  • Contraste
  • 17.01.2013
  • 3 min
  • 0

Le budget santé restant à la charge des ménages s’est stabilisé à 568 euros en moyenne par an

• Le budget santé restant à la charge des ménages s’est stabilisé à 568 euros en moyenne par an

• L’écart entre le montant moyen dépensé par les plus aisés et les plus pauvres se creuse

Sofinscope est le baromètre de Sofinco (marque de CA Consumer Finance) qui s’inscrit au cœur de la consommation et du quotidien des Français. Lancé voilà un an, et pour sa quatorzième vague d’enquête, Sofinscope revient sur le budget santé des Français. Par rapport à janvier 2012, le budget santé moyen des Français s’est stabilisé. Cependant, cette stabilité apparente cache une véritable « fracture du budget » selon le revenu des foyers.

En janvier 2013, les Français estiment à 568 euros le budget santé annuel moyen restant à leur charge ; un montant stable par rapport à janvier 2012
Tout comme l’année dernière, la moyenne cache de fortes disparités, notamment en fonction de l’âge et des revenus.
Les seniors déclarent l’un des budgets les plus conséquents : 1039 euros (911 euros en 2012), soit un montant près de cinq fois supérieur au budget déclaré par les 18-24 ans : 222 euros (255 euros en 2012).
Par ailleurs, la stabilité apparente du budget santé en un an masque des évolutions structurelles dans les dépenses de santé, les plus aisés dépensant plus, et le reste de la population moins. En effet, les foyers plus aisés (revenus supérieurs à 3500 euros par mois) dépensent plus que l’année dernière 1076 euros vs. 844 euros en 2012, marquant une hausse du budget de 28 %. A l’inverse, les foyers aux revenus inférieurs à 3500 euros par mois affichent des budgets en baisse : les foyers dont le revenu est entre 1000 et 1999 euros n’y consacrent plus que 330 euros contre 455 euros en 2012, soit une baisse de 27 %. Il en va de même pour les classes moyennes supérieures (2000 euros à 3500 euros par foyer) dont le budget santé passe de 606 euros annuels en 2012 à 566 euros, accusant une baisse de 7 %.

Cette année, un Français sur deux déclare remettre à plus tard ou renoncer à certains soins, ils étaient 60.% l’année passée
En 2012 ils étaient 60 % à avoir été contraints de remettre à plus tard, voire renoncer à des consultations médicales ou des achats en lien avec la santé. Aujourd’hui, ils sont  53 % ; soit une baisse de 7 points.
Certes, 42 % des Français se sont déjà vus dans l’obligation de repousser ou de renoncer à l’achat de lunettes, de lentilles ou de prothèses dentaires, mais ils étaient 48 % en 2012. La consultation chez le spécialiste a du être décalée ou abandonnée par 31 % des Français (soit -4 points), de même que l’achat de médicaments (22 %, -4 points) ou encore de petits matériels médicaux (21 %, -7 points par rapport à 2012). Par contre, seuls 15 % des Français renoncent à consulter leur généraliste cette année, cette proportion restant stable par rapport à l’année dernière. 
 
Des solutions alternatives largement souscrites en vue de réaliser des économies
Les Français ont adopté ces dernières années de nouvelles habitudes concernant leur santé. 69 % des Français déclarent acheter davantage de médicaments génériques (-8 points par rapport à 2012). 44 % anticipent davantage les coûts qu’ils engageront en faisant réaliser plus fréquemment des devis et 62 % disent faire davantage attention à leurs pratiques et ainsi à leur santé. Concernant la mutuelle ils sont 32 % à déclarer en avoir changé pour une qui rembourse mieux, et 23 % pour une qui leur coûte moins cher (-3 points).

13 % des Français se sont déjà fait soigner à l’étranger
Seule une très faible part de la population, et globalement en baisse, a déjà franchi la frontière pour des soins moins chers. On compte moins d’un Français sur dix qui s’est déjà rendu dans un autre pays pour acheter des lunettes, lentilles ou autres prothèses (5 %, stable) ou des médicaments (5 %, - 2 points), et ils sont encore moins nombreux à avoir consulté un spécialiste (3 %, stable) ou s’être fait hospitalisés (3 %, +1 point) à l’étranger.

 

Tous les résultats du Sofinscope et la vidéo du bilan 2012 sur : www.sofinscope.fr

Dans la même chaîne thématique