• Taille du texte
  • Contraste
  • 22.12.2009
  • 3 min
  • 0

Paris - 22 décembre 2009 - Crédit Agricole Cheuvreux publie ses indicateurs de marché de novembre, établis conjointement avec TAG. Ces indicateurs de marché offrent des référentiels de liquidité identifiant les lieux d'exécution les plus appropriés pour obtenir la meilleure exécution en analysant la performance de Chi-X, Turquoise, Nasdaq OMX, BATS et des marchés primaires pour les indices suivants : AEX, BEL 20, CAC 40, DAX, FTSE 100 SMI et EUROSTOXX50. Les lieux d'exécution sont évalués selon plusieurs critères, dont la part de marché intraday, le nombre moyen de transactions par jour, le temps de présence moyen en meilleure limite, le spread moyen pondéré des volumes et la liquidité de fixing.


En novembre :


1/ La fragmentation des marchés européens se poursuit, bien que son rythme ait ralenti depuis août (baisse de part de marché des marchés primaires d'environ 1 point mensuel contre 3.5 points en août).


2/ Chi-X reste en tête dans la course à la liquidité, en particulier sur les valeurs du LSE, et sa part de marché s'est améliorée sur tous les segments suivis, alors que le London Stock Exchange a le plus souffert de la fragmentation.


3/ Les trois coupures de novembre (SWX le 12 novembre et LSE le 9 et le 26) sont instructives : dans la mesure où les investisseurs hésitent à négocier davantage sur les MTF dans de telles situations, ces coupures soulèvent une question importante : y a-t-il un réel processus de formation de prix hors des marchés primaires ? Par ailleurs, les marchés primaires doivent éviter ces coupures à l'avenir, s'ils souhaitent conserver la légitimité de leur rôle dans le processus de formation de prix.