• Taille du texte
  • Contraste

Percevoir un dividende

Le dividende est la part du bénéfice net distribuée aux actionnaires. Son montant est proposé par le Conseil d’administration puis voté par l’Assemblée générale, après l’approbation des comptes de l’exercice écoulé.

Percevoir un dividende

   

Le dividende doit être versé aux actionnaires, dans les neuf mois suivant la clôture de l’exercice. Le dividende est le plus souvent payé en numéraire, c’est-à-dire en euros. Il peut également être payé en actions nouvelles si cette option a été approuvée par l’Assemblée générale.
Pour avoir droit au dividende, il vous suffit d’être propriétaire de l’action à la veille de la date de détachement du coupon.
Percevoir vos dividendes ne nécessite aucune démarche particulière de votre part. S’il s’agit d’un paiement en espèces, le dividende sera directement crédité sur votre compte titres par votre intermédiaire financier.

 

Dividende 2018

Le Conseil d'administration de Crédit Agricole S.A. réuni le 13 février 2019 proposera à l'Assemblée générale du 21 mai 2019 le paiement en numéraire du dividende d'un montant de 0,69€, en hausse de +9,5% 2018/2017.

Données boursières par action (en euros)

ExerciceBénéfice net par action*Actif net par action*(1)Dividende net*Dividende majoré

2018

1,39

17,5

0,69

-

2017**

1,22

16,7

0,63

0,693

2016

1,12

16,8(2)

0,60

0,66

2015

1,21

18,7

0,60

0,66

2014

0,84

17,8

0,35

0,385

2013

1,01

16,9

0,35

-

2012

- 2,58

16,1

-

-

2011

- 0,60 

17,13 

-

2010

0,54

18,56

0,45

-

2009

0,50

19,32

0,45

-

2008

0,51

18,74

0,45

-

2007

2,31

21,39

1,11

-

2006

3,00

19,67

1,06

-

2005

2,43

17,77

0,85

-

* Les données sont ajustées des augmentations de capital de janvier 2007 et juillet 2008
** Résultat sous-jacent
(1) Actif net après déduction des émissions obligataires super-subordonnées Additional Tier 1, des frais d’émission nets d’impôt et des intérêts bruts versés au titre de ces émissions et comptabilisés en capitaux propres après dividende à verser pour l’année écoulée.
(2) Changement de méthode de calcul en 2016 : retraitement des réserves AFS part du Groupe et des écarts d’acquisition uniquement pour la part du Groupe.

 

 

Mise à jour : Février 2019

 

   

Fiscalité des valeurs mobilières

La fiscalité appliquée aux actions présentée ici correspond à la législation française en vigueur en janvier 2018.

Les informations qui suivent concernent les contribuables personnes physiques dont le domicile fiscal est situé en France. Elles ne constituent qu’un simple résumé du régime fiscal applicable et sont données à titre indicatif.
Pour tout renseignement concernant la fiscalité applicable à votre situation personnelle, vous êtes invité à contacter votre conseiller financier.

Nouveautés 2018

  • Mise en place d’une “FLAT TAX” de 30 % ou Prélèvement forfaitaire unique (PFU) sur les revenus mobiliers (dividendes, intérêts, plus-values, produits d’assurance-vie)
    • Imposition à un taux forfaitaire unique de 12,8 %, et aux prélèvements sociaux de 17,2
  • Possibilité d’une option pour le barème progressif de l’IR s’il est plus intéressant que le taux de 12,8 %
    • Annuelle : sur la déclaration de revenus
    • Globale : elle s’applique à tous les revenus mobiliers de l’année
    • Elle permet de bénéficier des abattements (dividendes, plus-values) et de la déductibilité partielle de la CSG    

 

Mise à jour : janvier 2018

  • Fiscalité sur les revenus (Dividendes)

    L’imposition

    L’imposition se fait en deux temps  :

    • Au paiement du dividende
    • Sur l’avis d’imposition

    • Au paiement du dividende
      • Prélèvement par la banque d’un acompte d’impôt de 12,8 % et des prélèvements sociaux de 17,2 %
      • Possibilité de demander jusqu’au 30 novembre de l’année précédente une dispense de prélèvement de l’acompte d’impôt (si le revenu fiscal de référence est inférieur à 50 000 € pour les personnes seules ou 75 000 € pour les couples)

    • Sur l’avis d’imposition : imposition définitive soit au taux forfaitaire de 12,8 %, soit au barème progressif selon l’option exercée sur la déclaration de revenus
      • L’acompte prélevé au moment du paiement du dividende est imputé sur l’imposition définitive 
      • L’option pour le barème de l’IR permet de bénéficier de l’abattement de 40 % et de la déductibilité partielle de la CSG  
      • Le choix fait sur la déclaration de revenus est indépendant de celui fait au moment de la période de demande de la dispense d’acompte

    Les déductions applicables si option pour le barème progressif  

    • Abattement proportionnel de 40 % sur l’imposition
    • Déduction des droits de garde
    • Une fraction de la CSG (6,8 %) est déductible de l’assiette de cet impôt

Mon espace actionnaire

Connectez-vous à votre espace personnel pour retrouver toutes les informations liées à vos titres. Vous pouvez également vous inscrire au Club des Actionnaires pour bénéficier de nombreux avantages.

Adhérer au club  Accéder à mon espace