• Taille du texte
  • Contraste

Déclaration d'impôts 2020

Malgré le prélèvement à la source, la déclaration des revenus est toujours d’actualité. Elle permet en effet de calculer le montant définitif de l’impôt à payer et de mettre à jour son taux de prélèvement à la source.
Retour sur quelques nouveautés cette année.

Dates limites des déclarations en ligne

Suite au confinement, l’accueil dans les centres des impôts est limité. Le gouvernement a donc décidé de décaler les dates de déclaration en ligne. Ainsi, tous les ménages bénéficient d’un mois de plus pour soumettre les formulaires de déclaration de revenus.
Attention, quelques départements ont changé de zones cette année, modifiant ainsi leur date limite de déclaration.

  • Zone 1 - départements n°01 à 19 et non-résidents : jeudi 4 juin 2020 à 23h59.
  • Zone 2 - départements n°20 à 54 : lundi 8 juin 2020 à 23h59.
  • Zone 3 - départements n°55 à 974/975 : jeudi 11 juin 2020 à 23h59.
  • Pour les déclarants papier, la date limite de dépôt des déclarations est fixée au 12 juin 2020 à 23h59 y compris pour les résidents français à l'étranger.

A noter que les déclarations en ligne sont désormais obligatoires pour tous. Cependant, pour quelques cas, la version papier est acceptée. C’est le cas si la personne ne dispose pas d’accès à internet, ne sait pas se servir d’internet, ou encore s’il s’agit de la 1ère déclaration et donc que la personne n’a pas encore reçu ses identifiants.

La déclaration automatique

12 millions de foyers fiscaux, soit deux tiers des usagers, bénéficient pour la première fois de la déclaration pré remplie simplifiée. Elle vise à dispenser les foyers fiscaux éligibles du dépôt de leur déclaration dès lors que les informations pré remplies et connues de l’administration sont justes et exhaustives (état civil, situation de famille, revenus communiqués à l’administration par les employeurs, les organismes sociaux et les établissements financiers, dépenses Service à la personne déclarées via les dispositifs Cesu et Pajemploi…)
Les foyers fiscaux qui peuvent bénéficier de ce dispositif sont ceux pour lesquels la déclaration pré remplie comporte l’ensemble des revenus et charges et qui n’ont signalé aucun changement de situation en 2019.

 
Nouveau :

Depuis le début de l’année, les plateformes de mise en relation de particuliers qui intègrent un système de paiement - tels Airbnb, Abritel…- déclarent à l’administration fiscale les revenus perçus par les utilisateurs.  Les montants communiqués seront donc pré renseignés.
Autre nouveauté : le montant de l'impôt sur le revenu déjà prélevé à la source en 2019 sera indiqué (retenue à la source et acompte).

 
D’autres informations seront néanmoins à ajouter car non connues de l’administration fiscale. C’est le cas par exemple des revenus fonciers, des charges déductibles du revenu global (pension alimentaire…) ou de certaines catégories de revenus, des dépenses donnant lieu à un crédit ou à une réduction d’impôt (les réductions d’impôts applicables à certains investissements immobiliers, dons à des associations, dons à la rénovation de Notre-Dame…).

Dans quel cas doit-on continuer à valider la déclaration ?

Si vous n’avez pas été informé par l’administration de votre éligibilité à ce dispositif, vous devrez procéder à la déclaration de vos revenus selon les modalités habituelles.
Si vous êtes éligibles au dispositif, l’administration vous en a informé. Vous devez vérifier impérativement les informations présentées dans la déclaration pré remplie mise à votre disposition.
Si vous n’avez aucune correction à faire, ni ajout, ni de changement de situation à déclarer, la validation sera faite tacitement, sans intervention de votre part.
Dans le cas contraire (et en particulier si vous souhaitez opter pour l’imposition de vos revenus de capitaux mobiliers et plus-values de l’année au barème progressif de l’IR en lieu et place du taux forfaitaire unique), vous devez procéder aux corrections, ajouts nécessaires en déposant une déclaration de revenus, selon les modalités habituelles.

Modifications et ajouts

Si vous bénéficiez de dépenses ouvrant droit à une réduction d’impôts, vous devrez renseigner ces informations dans la déclaration.
Lorsque vous procédez à la vérification des informations pré remplies et que des erreurs apparaissent, vous pourrez modifier la déclaration en ligne sur votre espace particulier.
Si vous percevez certaines catégories de revenus, vous n’êtes pas éligible au dispositif de déclaration automatique. En effet, certains revenus, tels que les revenus fonciers et les revenus des indépendants, doivent être renseignés par vous-même.

Données à vérifier

Que ce soit pour la déclaration automatique ou pour la déclaration selon les modalités habituelles : la vérification des données est importante… une erreur étant toujours possible.
Vérifiez donc bien l’exactitude et l’exhaustivité des informations reportées automatiquement par l’administration, tel que le montant de vos revenus (salaires, pensions de retraite…) ainsi que le montant total d’impôt sur le revenu prélevé à la  source en 2019 (prélevé par l’employeur , la caisse de retraite etc. ou le versement d’acompte pour les BIC, BNC, BA ou les revenus fonciers …).  
Important également : les indemnités journalières de maladie afin de vérifier qu’il n’y a pas eu par exemple de doublon entre la déclaration de l’employeur et celle de la Sécurité Sociale.

Déductibilité de l’épargne retraite

Si vous avez réalisé des versements sur votre Plan d’épargne retraite (PER), votre PERP ou votre PREFON, vous avez le droit de déduire ces sommes de votre revenu net global sous conditions.
Dans votre déclaration, reportez les montants dans la partie 6 intitulée « Charges déductibles ».
A noter que vous pouvez retrouver les plafonds disponibles pour les cotisations (versées en N) sur votre avis d'impôt des revenus N-1.
L’administration met à disposition la notice complète qui accompagne notamment la déclaration n° 2042 – Déclaration de revenus sur son site impots.gouv.fr

L’avis d’imposition

Une fois la déclaration en ligne effectuée, vous aurez accès à l’Avis de Situation Déclarative à l'Impôt sur le Revenu. Il contient les mêmes informations qu’un avis d’imposition : détail des revenus, montant de l’impôt, taux d’imposition… Il vous permet d’avoir un justificatif de revenus en attendant de recevoir fin juillet votre avis d’imposition.

Dans la même chaîne thématique