• Taille du texte
  • Contraste
  • 29.03.2012
  • 3 min
  • 0

Le CEDICAM, filiale du groupe Crédit Agricole spécialisée dans le traitement des paiements, change de nom et devient Crédit Agricole Cards & Payments pour se développer sur le marché européen des paiements

Pour offrir ses prestations et se développer sur le marché européen, le CEDICAM, GIE du groupe Crédit Agricole, change et devient une société commerciale dénommée : Crédit Agricole Cards & Payments. Cette nouvelle marque exprime les métiers de l’entreprise, son appartenance au groupe Crédit Agricole et ses ambitions de développement à l’échelle européenne.
Avec 500 collaborateurs et une expertise largement reconnue, Crédit Agricole Cards & Payments traite des opérations de paiement réalisées par les clients des banques du groupe Crédit Agricole. Il traite ainsi près de 8 milliards d’opérations par an représentant environ 200 milliards d’euros par jour.
Le groupe Crédit Agricole avait décidé d’investir, dès 2008, pour se doter d’une plate-forme industrielle européenne à l’état de l’art et conforme aux exigences du SEPA, capable de traiter l’ensemble des transactions et des opérations de paiement de ses clients. En cours de finalisation et de déploiement, cette plate-forme multi-banques et multi-devises entre progressivement en service. Elle offre une couverture très large de la chaîne de valeur des paiements, ainsi qu’une totale modularité. Elle est innovante et performante notamment dans le domaine de la monétique, du traitement des virements et des prélèvements SEPA, en matière de « cash management » ou encore de personnalisation des cartes bancaires.
Aujourd’hui leader sur le marché français, Crédit Agricole Cards & Payments a vocation à servir les acteurs qui recherchent soit une offre de services complète de bout en bout, soit des prestations plus ciblées dans le domaine des paiements. Véritable outil d’industrialisation du traitement des paiements en Europe, cette nouvelle plate-forme permettra d’accroître les volumes pour obtenir des économies d’échelle et ainsi réduire ses prix de revient au bénéfice de ses clients.

Crédit Agricole Cards and Payments en 2011 :

  •  Leader du marché du processing en France : 30% de part de marché monétique, 35% de part de marché flux
  •  Près de 8 milliards de transactions opérées par an,  soit 200 milliards d’euros par jour en émission et en réception
  •  Premier personnalisateur de cartes bancaires en France avec 7,2 millions de cartes produites en moyenne par an
  •  4,5 milliards de transactions monétiques par an, dont 1,5 milliard d’autorisations cartes
  •  Premier parc d’automates bancaires avec plus de 22 000  automates connectés
  •  300 000 contrats commerçants
  •  Cash management centralisé : 120 milliards d’euros par an
  •  70 millions de messages échangés sur la messagerie financière internationale SWIFT